Théo SAUER

Pourquoi les friches industrielles ? Souvent on me demande d’où vient mon intérêt pour ce thème là. En visitant les lieux abandonnés j’ai toujours une petite montée d’adrénaline. Peu rassurants, ils semblent hantés par leur passé. 
Plus tard en me retrouvant devant la feuille blanche je ressens cette même excitation mais aussi de nouvelles sensations.
J’imagine toute une activité humaine, des odeurs, des sons. L’alchimie entre lumières, couleurs et textures donne du sens à mon travail. J’aime avant tout l’espace et la perspective des bâtiments industriels, tantôt monumentaux, tantôt minimalistes. Détail d’un bidon, empreintes, vitres cassées, tout cela m’inspire.
J’aime y ressentir la beauté, la poésie du lieu, aidée par une nature qui reprend ses droits.

Why industrial wastelands ? We usually ask me why I’m interested in this theme. While visiting abandoned places, I always have a little rush of adrenalin. Not very reassuring, they seem haunted by their past.
Later on, while finding myself in front of the blank sheet, I feel that same excitement but also new sensations. I imagine a human activity, smells, sounds. The alchemy between lights and colors gives meaning to my work.
I like above all the space and the perspective of the industrial buildings, sometimes monumental and sometimes minimalist. Details of a can, traces, broken windows, all of this inspire me. I like to feel the beauty and the poetry of the place, assisted by a nature which reclaims its rights.

 

Expositions en 2017:
  • Salon d’aquarelle de l’Haÿ-les-Roses du 10 au 25 mars 2017
  • Expo d’été à Rochemaure du 1er au 9 juillet 2017
  • Exposition SFA à Sanary/mer du 2 au 24 sept 2017

Expositions en 2016 :
  • Fabriano in Acquarello du 21 au 25 avril 2016
  • 19ème exposition et symposium d'Avignon du 17 novembre au 11 décembre 2016