Je vous connais ?

128p, 21x21cm, 20€ traduit en Francais
Pour l'acheter:

Interview par Theo Stokkink

Ta formation d'artiste aux Beaux Arts de Rotterdam comportait beaucoup plus que la peinture, mais aussi la mode . Depuis quand t'es tu consacrée à la peinture?
Après avoir exercé comme styliste (magazines,publicité,studio) e.a. ayant du créer l'installation des natures mortes, j'ai eu envie d'en faire des tableaux à l'aquarelle.

Si je comprends bien au début tu étais dans les arts appliqués?
Bien sûr, j'ai reçu une longue formation professionnelle pour ça et en faire mon métier.
J'ai eu aussi la chance de travailler pour le cinéma, pour la création des costumes et la direction artistique, la création des décors et acquérir sur le terrain, une expérience artistique spécialisée.Tout ceci pendant une période de 25 ans.
A ce moment j'ai beaucoup voyagé, l'Egypte, L'Inde,, l'Australie, Thailande, l'Afrique,
L'Indonesie e a. J'ai été fasciné par la découverte de ces populations et de cet environnement, surtout par la vie des animaux.
Cette période de ma vie est la fondation de mon inspiration d'artiste jusqu'à ce jour.

La plupart du temps tu travailles à l'aquarelle.
Est-ce que cette technique est la meilleure pour ton inspiration?

Oui cela me convient pour 2 raisons- la première c'est la commodité, et la seconde c'est que je me sers en permanence de mes carnets de croquis, de notes, d'essais.

Est-ce que tu penses que la technique et le caractère de l'artiste ont à voir?
Pour moi, oui, car je suis une personne spontanée et j'aime le jeu du hasard,
D'avoir a guider l'eau, de ne jamais pouvoir revenir en arrière.

Actuellement tu es un peintre animalier.
Depuis quand cet intérêt?

En effet au fil du temps le comportement des animaux m'a touché. J'ai commencé par l'observation des pingouins, je me suis intéressée à des programmes magnifiques sur la vie des ours polaires, j'ai fréquenté régulièrement les parcs zoologiques pour voir les lézards et les singes et même aujourd'hui chaque saison de naissance des chèvres, moutons, brebis et éclosion des poussins, je suis là, carnet de croquis en main pour leur accueil.

Par quoi es tu captivé précisément chez les animaux?
Le comportement des animaux s'offre à nous de manière spontané, naturel. C'est une école de la vie sans le dressage que l'on trouve chez les humains.
Quand je les observe je vois dans leurs attitude les traits de caractère commun aux humains, mais à l'état naturel.

Est ce que tu dirais même que les animaux sont tes véritables amies?
Oui

Tous?
Oui

Jusqu'où penses tu les connaître Ou ont ils encore une part de mystère pour toi?
Le comportement de l'animal est le reflet de la relation avec son maître, mais dans la nature en général c'est une autre histoire. Pour ce qui est de l'animal en pleine nature je n'éprouve pas de peur.

Il y a des artistes par exemple qui partent d'un modèle et n'ont de cesse de l'approfondir.
Est tu de celles-là?

En fait je fais de nombreux croquis et essais jusqu'à capter la présence et l'exprimer dans mes peintures. J'irais même jusqu'a dire que je ne fais q'un avec mon modèle. J'en oublie l'environnement, j'en oublie tout, je suis la poule que je peins.

Est-ce que tu pars toujours d'un modèle?
Oui, et en suite je laisse venir mon imagination.

Est-ce que de manière inconsciente tu recherches l'humain dans l'animal?
Pas nécessairement, je peu être touchée par un regard des poses, et cela peut évoquer parfois
chez moi un écho.

Ça évoque par exemple parfois des situations tragique/comique.
Comment tu vois ça chez les animaux, comment cela te touche?

Bien sur, j'ai souvent vu le spectacle humain chez les animaux, mais c'est un tout qui m'intéresse et me touche, le coté poétique et esthétique et parfois ça se résume à un regard.

Penses-tu que les humains se réincarnent dans les animaux?
Oui, c'est peut-être possible qu'une personne soit réincarnée dans un animal, mais ça serait trop triste qu'une mauvaise personne devienne un animal compagnon gentil, p.e. un chien. A mes yeux l'animal dépassera toujours humain.

Est-ce que pour toi les animaux sont une source permanente d�émotion?
Et comment ça se retrouve dans ta peinture?

Oui, bien sur, c'est une source d'émotion, comme tout ce qui est vivant et qui a besoin de protection, soin et attention.
Et parfois dans mon inspiration je projette mes sentiments du moment, mais ça peut venir de tout autre chose, la peinture touche à la poésie.

Les poules sont un de tes sujets favoris, pourquoi?
Notre lien avec le vivant est encore présent dans la nature à travers la familiarité avec les animaux. Par exemple j'ai pu observer une leçon de vie entre 2 générations de poules :
« l'arrière grand-mère et la mère » pour protéger, réchauffer en plein hiver, le poussin dernier né, les 2 se sont rassemblés pour lui offrir l'abri naturel en gonflant leur plumes.

Est-ce que dans ton travail les poules échangent entre elles des messages que tu voudrais faire passer?
J'ai remarqué dans certaines de mes expositions que des personnes en ressortaient plus gaies, plus enjoués, plus heureuses, q'en entrant.
Même l'une d'entre elles m'a dit : ton travail est un remède contre le cafard.

Est-ce que tu pourrais dire que ton travail n'est pas le reflet de l�environnement, mais celui de ta vie intérieure?
Non, pas exactement, c'est plutôt les 2 dimensions, d'ailleurs c'est un travail aussi figuratif qu'abstrait.

Que veux tu faire savoir à tes visiteurs?
Qu'il est grand temps de s'apercevoir qu'il y a encore des animaux parmi nous. J'aime que certains de mes peintures les touchent, les récomfortent, leur donne du plaisir.
Par exemple, j'ai su par une personne qui m'a acheté une peinture que le matin, elle interroge la poule et lui demande où elle en est.
Il faut dire que cette poule étais comique avec sa crète rabattue sur les yeux et un regard renfrogné.